Pancakes bien gonflés (sans lactose)

25 juin 2018Mathilde
Blog post

Ça fait tellement longtemps que je n’ai pas posté de recettes par ici…En fait je n’ose même pas regarder à quand date le dernier post (ou la technique de l’autruche). Et pourtant le manque d’idées n’y est pour rien, j’en ai tellement griffonné dans mes cahiers, post-it et limite le dos de ma main que j’aurais de quoi publier une recette par jour jusqu’à fin juillet!

Mais comme pour tout le monde, il y a le quotidien chronophage, un peu de paresse de temps en temps, et ok une légère addiction à netflix…Et avec la création de ce blog une passion pour la photographie culinaire est née, vraiment! Ce qui implique de passer trop de temps à « shooter », moins à cuisiner…Et l’envie de s’améliorer, toujours plus.

A vrai dire lorsque j’ai commencé à lire des blogs culinaires je remarquais souvent chez les auteur(e)s un goût très prononcé pour le stylisme culinaire et la photographie, j’avoue ça m’intriguait…Logique de vous présenter un plat ou un dessert de la façon la plus attrayante qui soit mais à ce point là ?? Quel est le but ? Pourquoi pas un simple cliché du plat tel qu’il sort du four et tout juste posé sur la table, après tout le but pour le lecteur c’est bel et bien de savoir à quoi s’attendre d’un point de vue purement pratique ( voyons quelle tête il est sensé avoir mon gâteau ? ).

Et finalement vous la voyez venir ? la fille qui commence à publier des histoires gourmandes ( j’ai cherché un synonyme de recette mais rien ne me plaisait 😉 ) et qui finit par passer autant de temps avec son Nikon qu’aux fourneaux ? Oui j’ai chopé le virus et pas qu’un peu ! Surtout j’ai comprit, cette émotion que l’on a envie de transmettre à travers des images appétissantes, créer une ambiance, une obscurité presque mystérieuse ou une belle luminosité autours d’une table garnie, tout comme la cuisine finalement, la création, les idées sont infinies . Une tomate bien mûre encore couverte de rosée peut s’avérer très inspirante, ressentir la fraicheur,imaginer la petite pincée de fleur de sel et se voir déjà la croquer à pleines dents…

C’est justement une (tellement appétissante) photo qui m’a inspiré cet article, vue sur instagram, une belle pile de pancakes réalisés par Céline du blog Frappeparlafood.

Comme elle le dit si bien, avec cette recette on obtient de la  » fluffyness absolue »! Moelleux,tendres et bien épais ( j’en salive encore ). J’ai malgré tout modifié deux choses: le sucre que j’ai remplacé par du sucre de coco pour son goût et son indice glycémique plus bas que le sucre de canne, j’ai utilisé trois œufs et non deux, pour la simple raison que ceux de mes poules sont assez petits.

Nappage en bonne et due forme du belle pile de pancakes bien dorés

 


Pour environ 8 gros pancakes

Ingrédients

  • 165 g de farine
  • 3 œufs
  • 3 càs de sucre de coco
  • 15 cl de lait végétal au choix
  • une pincée de sel
  • 1 càc de vanille liquide ou de préférence les graines d’une gousse fraiche

Réalisation

Séparez les blancs des jaunes. Fouettez les jaunes avec le sucre, puis ajoutez le lait, la vanille et le sel et mélangez à nouveau. Pour terminer versez la farine en 2 fois et mélangez au fouet. Comme le dit Céline  pas d’inquiétude si la pâte n’est pas parfaitement lisse et que persistent quelques grumeaux. Montez les blancs en neige et les ajouter délicatement à la préparation à l’aide d’une maryse de préférence.

Pour cette recette j’ai utilisé une petite poêle de type « à blinis », récupérée dans un vide grenier, qui fait très bien l’affaire pour des pancakes bien épais. Mais pas d’inquiétude, si vous n’avez que des grandes poêles ça marchera très bien avec l’avantage d’en faire plusieurs en même temps.

Placez votre poêle sur feu moyen, ajoutez un corps gras ( beurre, margarine ou huile neutre de goût ) avec modération, lorsque elle est bien chaude versez une grosse louche de pâte. Vous allez voir plein de petites bulles apparaitre à la surface c’est le moment de retourner le pancake pour encore 30 secondes environ.

Afin d éviter qu’ils refroidissent le temps de finir la fournée je les place dans mon four préalablement chauffé à la plus basse température.

Enfin, libre à vous de les accompagner de fruits frais, du traditionnel sirop d’érable ou de chocolat fondu!

Un food motion gourmand

Cette recette vous plait ? Likez, partagez ça fait toujours plaisir 😉

Mathilde

 

                                                                                                                                                                          

 

 

1 like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent Article suivant